Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un blog qui parle de musique et de concerts beaucoup, de l'actu un peu, des choses qui me font raler (et qui sont souvent en lien avec l'actualité)...

Incomparables...

Il m’est impossible de donner un ordre de préférences aux six spectacles vus au festival off d’Avignon pendant les deux petites journées que j’y ai passé.

Ils m’ont tous plu, pour des raisons différentes. Ils ont, pour certains, déclenché des émotions plus ou moins fortes mais également différentes.

Je vais donc en parler dans l’ordre dans lequel je les ai vus.

 

Le premier : Ma vie mon œuvre mon pédalo, de la Cie Des équilibres, Textes et mise en scène:

François Berdeaux et Cyrille Musy, avec Cyrille Musy.

Pour ceux à qui le titre rappelle quelque chose, oui, c’est bien le début du refrain de la chanson Pédalo de Tom Poisson. Mais ce n’est pas ce qui m’a donné envie d’y aller. Je l’ai choisi parce que j’avais déjà vu un spectacle de cette compagnie et que j’avais aimé le mélange des genres : danse, théâtre…

Tout m’a plu dans ce spectacle ! Un mélange de danse, d’acrobaties et de théâtre… le comédien (qui évidemment n’est pas juste comédien) est tout simplement bluffant. Le contenu est aussi intéressant, sur les effets du temps sur l’Homme, en l’occurrence sur le personnage, sa condition physique et le fait que d’ici quelques années, il ne pourra plus exercer son art, ce pour quoi il se sera entraîné de longues années. Le cheminement dans le texte, la mise en scène, les mouvements, déplacements… tout est très bien vu. Et il y a des moments magnifiques, très esthétiques… je n’ai pas osé sortir l’appareil photo (pas très discret) et je le regrette.

Je n’ai qu’un conseil à vous donner, si vous voyez ce spectacle annoncé près de chez vous, allez-y, c’est une belle façon de passer une heure.

Site de la Cie : http://www.desequilibres.com/

 

Le deuxième, un peu par hasard, parce qu’il n’était pas prévu au départ mais se jouait juste après, dans le même théâtre. Ce qui nous permettait de combler le temps qu’il nous restait avant le spectacle suivant. C’est Le concert interdit, de la Cie Odyssée ensemble et Cie.

Nous n’avons pas hésité très longtemps en voyant que c’était un spectacle musical avec des cuivres… c’est plutôt rare.

Le concept était intéressant. Dans le futur, à cause du manque d’oxygène dans l’atmosphère, il est interdit de pratiquer tout instrument à vent mais quelques irréductibles ont décidé de continuer et nous proposent un concert interdit.

Ma seule critique est que les musiciens s’expriment dans un langage inventé donc incompréhensible, alors que les spots de pub proposés (pour des masques à oxygène) sont en français. Je n’ai pas vu la pertinence du langage inventé. A part ça, j’ai beaucoup aimé. Très bon musicalement.

Site de la Cie : http://www.odyssee-le-site.com/

 

Je ne vais pas trop m’attarder sur le spectacle suivant parce que j’en ai déjà pas mal parlé ici… Les fouteurs de joie… toujours aussi excellents. Ils portent vraiment bien leur nom. C’est le spectacle hors catégorie d’Avignon pour moi.

Site des Fouteurs de joie : http://fouteursdejoie.com/

 

Le lendemain matin, un spectacle différent de celui qui était prévu à l’origine. Nous aurions sans doute été un peu limite niveau horaire et puis nous avons été tentées par un spectacle pour enfant proposé par la Cie Des équilibres, De l’autre côté de la penderie, de François Berdeaux,  avec Soleil Koster et Bee D.

Nous avons été bien inspirée, ce spectacle m’a beaucoup plu. Je l’’ai trouvé original, avec des chorégraphies exécutées dans le noir, des lampes fixées à différents endroits sur le danseur, ce qui nous encourageait à deviner le "monstre" sorti de la penderie. Très original et beau. Une fois de plus, très bon spectacle de la Cie Des équilibres (le site est indiqué plus haut).

 

La pièce suivante est une suite aux Lettres de délation, spectacle dont j'avais entendu parler il y a un moment. Il s'appelle Résister c'est exister, il est écrit par Alain Guyard, sur une idée originale de François Bourcier et joué par François Bourcier lui-même.

C'est le spectacle le plus intense qu'on ait vu pendant ces deux jours. J'en suis ressortie… je ne sais pas trop comment l'expliquer. Je sais juste que je suis passée des larmes au rire et du rire aux larmes à plusieurs reprises et que j'éprouve rarement autant d'émotions aussi contradictoires et fortes pendant un spectacle.

Il est basé sur des témoignages de résistants pendant la seconde guerre mondiale. Un seul comédien, absolument bluffant, sur scène, qui endosse les costumes et rôles à un rythme très soutenu.

C'était tellement intense et ça a remué tellement de choses en moi que j'étais bien contente de ne pas devoir enchaîner directement avec un autre spectacle et d'avoir un peu de temps pour y repenser et souffler un peu.

Site : http://www.ze-prod.fr/voir-fiche-resister-cest-exister.html

 



Le dernier spectacle que nous avons vu à Avignon était Novecento, par la Cie Vertigo. C'est l'histoire d'un musicien, né sur un bateau et qui n'a jamais mis le pied sur la terre ferme. J'ai malheureusement été assommée par des antimigraineux pendant la pièce. Je n'ai donc pas pu profiter pleinement de l'énergie et du très bon jeu de l'acteur, Fred Tournaire. Mon seul regret de ces deux jours passés au festival.

 

 


Enfin non, pour être exacte, j'ai un autre regret, celui de n'avoir pu y rester que deux jours. Une chose est sûre, l'an prochain, je fais tout pour y retourner et j'y passe plus de temps. C'est trop frustrant d'en repartir avec l'envie de voir plusieurs spectacles qui avaient l'air tout aussi bien et intéressants que ceux qu'on y avait déjà vu.


Voici quelques photos des affiches qui ont envahi la ville pour la durée du festival…


Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
N
<br /> J'aurai bien été tenté par "Le concert interdit" et "Résister c'est exister ".<br /> Je ne suis jamais allée au festival d'Avignon mais j'aimerai bien m'y rendre un jour ça a l'air chouette!<br /> Contente de te retrouver on the web! ;)<br /> <br /> <br />
Répondre
M
<br /> Je retourne voir Exister c'est résister en banlieus dans 2 semaines...<br /> <br /> <br />